Domaine de paix [PV : Lynx, libre (1/2)].
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Demi-déesse
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://imitheos.forumactif.org/t150-carnet-de-margaret-relations-et-liste-rps http://imitheos.forumactif.org/t147-la-dame-de-la-discorde-vous-fait-l-honneur-de-sa-presence
Date d'inscription : 26/12/2018
Messages : 86
Drachmes : 81
Ascendance : Fille d'Éris
Occupation : Faire chier son monde.

Feuille de personnage
POUVOIRS:
Lun 7 Jan - 23:14
Domaine de paix.
Une balade. Ce n'était qu'une balade.

Comme toujours, Margaret voulait se changer les idées. Souffler, un peu. Oh, certes, elle aimait les ambiances du musée et de la bibliothèque du quartier ouest ! Leur tranquillité, leur silence. Elle y restait des heures avant que le bâtiment ne ferme, ce qui faisait que la jeune fille se dépêchait vite de rentrer, quand il y avait encore du monde dans les rues. Mais, la demi-déesse devait avouer, que peut-être des fois, c'était étouffant. Tous ces gros livres, empilés les uns sur les autres, sur des centaines d'étagères qui pouvaient menacer n’importe quand de lâcher ! Toutes ces peintures, ces sculptures, certes très beaux, aux yeux de Margaret, mais tellement répétitifs . . . Toujours les mêmes . . . C'était pourquoi elle s'était rendu ici, au quartier nord.

Traîtresse ! Déserteuse !

D'accord, ce n'était pas l'endroit idéal pour quelqu'un comme elle, dans le sens où il s'agissait d'une zone habitée, mais le lieu était tellement beau ! Un emplacement géographique des plus merveilleux. Ah, si seulement la blonde avait assez de drachmes pour pouvoir se payer une de ces magnifiques villas, ou un de ces manoirs ! Qui, eux, quelques fois, lui rappelait celui de chez elle, à Manchester.

Avant, elle habitait aussi dans un grand manoir. Il y avait largement de la place pour elle, sa sœur, son frère, et leur père ! Et l'Anglaise en connaissait tous les passages secrets, qu'elle avait partagé avec son aînée et son cadet. Allant de la cachette dans le mur de la salle à manger, derrière la commode, au trio de planches du rez-de-chaussée qui donnait sur un espace condamné du sous-sol. C'était un peu comme un labyrinthe, son manoir. Oh, elle se souvenait encore d'Alastair, faisant la moue et les bras croisés, quand il perdait au cache-cache car ses deux sœurs s'étaient planquées dans des endroits insoupçonnés !

Enfin bon ! Tout ça, c'était du passé, maintenant. Désormais, elle était une demi-déesse, fille d’Éris, comprenait le grec ancien à la perfection et avait pour passe-temps, semer la discorde quand l'humeur lui venait et aller se perdre dans des endroits qu'elle jugeait calme, reposant, loin des brouhahas stupides des autres habitants de cette ville. D'ailleurs, elle se demandait toujours, pourquoi aux États-Unis ? Parce que le rêve américain, cela vend mieux ? Les dieux grecs avaient-ils réellement besoin de cela ? La Northumberland en doutait, très fortement. Mais bon . . . Elle n'avait pas envie d’aller voir quelqu'un pour aller lui poser la question directement. Savez-vous à quoi cela résultait, Margaret et la sociabilité ? Zéro pointé.

Et pourquoi se pourrissait-elle la tête avec toutes ces pensées ! Son objectif était de se vider l'esprit ! Pas l'inverse ! Dans sa promenade, la jeune femme s'arrêta pour souffler un grand coup, les yeux clos, les poings serrés, commençant à de moins en moins forcer, jusqu’à ce que ces mains, ouvertes, retombent le long de son corps, relâchant sa respiration. Zen, Margaret.

La jeune fille arrêta sa marche devant un coin où se trouvait quelques arbres semblant être en fleurs. Elle trouva leur feuillage magnifique . . . Pas étonnant que beaucoup de personnes viennent vivre ici, avec un si beau paysage à la fenêtre ! Elle se posa à cet endroit, admirant. Il n'y avait que le bruit de la fine brise . . . Un domaine de paix.

Elle referma les yeux, sa tête se vidant avec ce vent léger qui venait lui caresser la peau et les vêtements.
Lynx, libre (1/2)


Revenir en haut Aller en bas
Descendant
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://imitheos.forumactif.org/t151-l-inspiration-de-l-ocean-pv-loup-chevalier#625 http://imitheos.forumactif.org/t146-music-is-to-the-soul-what-words-are-to-the-mind
Date d'inscription : 26/12/2018
Messages : 32
Drachmes : 30
Ascendance : Apollon
Occupation : Collégien

Feuille de personnage
POUVOIRS:
Lynx Fawley
Descendant
Ven 11 Jan - 12:48

Une petite balade
Lynx se baladait, son violon à l’épaule, dans le quartier nord. C’était ici qu’il habitait et la vue était toujours magnifique, une source inépuisable d’inspiration pour un artiste tel que lui, il comprenait pourquoi ses parents avaient décidés de vivre ici. C’était l’endroit de vie idéal pour n’importe quel créateur et même si l’on en était pas un il était impossible de ne pas apprécier le paysage d’un tel lieu. Le jeune garçon aimait bien marcher dans ce quartier, non seulement il n’était pas loin de chez lui si il avait besoin de rentrer mais ce n’était pas tout, les rues étaient calmes ce qui permettait de se détendre et marcher sans vraiment avoir besoin de faire attention aux alentours, l’endroit était sûr donc il ne risquait rien et il ne se lassait jamais de la vue à couper le souffle. Marcher était toujours agréable pour Lynx, sentir le soleil contre sa peau, sentir la chaleur réconfortante de l’astre solaire et savoir que quelque part là-haut se trouvait Apollon, il ne manquait jamais de le remercier durant les jours ensoleillés. Le vent pouvait être agréable comme désagréable, aujourd’hui il était agréable selon Lynx et le jeune demi-dieu profitait pleinement de sa promenade relaxante.

Il n’avait pas toujours besoin de son violon mais il ne s’en séparait jamais, après tout on ne savait jamais quand est-ce que l’inspiration pouvait frapper et il ne voulait pas ne pas être en mesure de la suivre quand cela arrivait. De ce fait il amenait son violon absolument partout avec lui. Certaines personnes amenaient toujours de quoi manger, d’autres à boire, d’autres encore de quoi se refaire une beauté, Lynx lui amenait son violon. C’était son bien le plus précieux et une partie de lui-même, il y tenait plus que tout au monde même si il avait conscience qu’il survivrait à son instrument de musique, il ne voulait pas y penser.
Ses pas le conduire vers un endroit plus boisé que les autres, là où de nombreuses personnes aimaient bien s’arrêter, il y vit d’ailleurs une jeune femme qui semblait regarder les arbres fleuris. Lynx connaissait un peu les résidents du quartier nord  et il ne manquait jamais d’être poli en saluant chaque personne qu’il voyait, qu’il ne les connaisse ou non ne changeait rien. Bien sûr ses parents lui avaient appris à ne pas parler aux inconnus, mais ils lui avaient aussi appris à être poli alors il disait bonjour aux gens qu’il croisait. Après tout il n’y avait personne de mal intentionné ici, il ne risquait rien. C’est donc ce qu’il fit cette fois-ci aussi, il s’avança près de la demoiselle qu’il voyait de dos et la salua avec un sourire fleurissant sur son visage d’ange.

«  Bonjour mademoiselle ! Vous êtes venus observer les arbres en fleurs ? Ils sont magnifiques.  »  
Codage par Libella sur Graphiorum



Je compose en #00BFFF
Revenir en haut Aller en bas
Demi-déesse
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://imitheos.forumactif.org/t150-carnet-de-margaret-relations-et-liste-rps http://imitheos.forumactif.org/t147-la-dame-de-la-discorde-vous-fait-l-honneur-de-sa-presence
Date d'inscription : 26/12/2018
Messages : 86
Drachmes : 81
Ascendance : Fille d'Éris
Occupation : Faire chier son monde.

Feuille de personnage
POUVOIRS:
Ven 11 Jan - 19:35
Domaine de paix.
La jeune femme croyait qu'elle allait être seule, aujourd'hui . . . Et bien, elle avait loupé ses pronostiques ! Qui étaient donc ces personnes venus troubler son havre de paix ?

Cependant, en même temps, dans un lieu pavillonnaire, il ne pouvait que y avoir du monde, par-ci par-là, quittant ou rentrant chez eux, venant passer la journée chez une connaissance, ou quelque chose du genre. Oh, mais tant que ce n'était pas un déplacé, un idiot de première catégorie, ou bien q'autres personnes venus pour ennuyer leur monde, cela allait. S'il étaient polis, respectueux, qui ne venaient pas l'aborder tel un bourrin au nez rougit, là, éventuellement . . . Margaret pouvait tolérer leur présence. Elle faisait vraiment des efforts, à ainsi faire des fleurs pareilles ! Cela ne lui ressemblait guère. Mais, de toutes façons, elle les ignoreraient, leur adressant à peine la parole ; c'était ainsi qu'elle procédait toujours. Enfin . . . Du moins, c'était ce qu'elle prévoyait de faire.

Elle respirait l'air pur du lieu, les yeux clos et, oh ! Que vois-je ? Une forme ressemblant vaguement à un sourire sincère sur le visage de Margaret ? Sorcellerie ! Cet action ne devait se produire qu'une fois par an ! Cela devait être sa résolution annuelle : Sourire avec sincérité au moins une fois . . . Une toute petite fois . . .

Pendant ce temps-là, tandis que la fille d’Éris était dans ses pensées, des pas se firent entendre, qu'elle ne remarqua pas ; au début. Quand une faille se présenta à elle pour quitter ses songes, elle le prit, entendant par cette même occasion les sons venant de derrière elle. Oh, non ! L'Anglaise priait pour que cela soit une personne idéale qui, au mieux, n'allait pas la remarquer ! Oui, voilà ; qu'elle devienne invisible ! Puis il parla ; car oui, c'était une voix masculine. Une douce voix, sans aucune agressivité ou méchanceté dans le ton, la saluant comme il se devait d'être. Enfin, quelqu'un avec un minium de politesse et de savoir-vivre ! La jeune femme divine en soupirerait presque, avant de se tourner pour au moins faire face à cet homme, pour lui montrer que elle aussi, savait se montrer courtoise. Enfin, notamment avec les personnes qui le lui rendaient bien. Les autres, elle était plus que froide, un air hautain sur le visage, en train de juger sans pour le moins du monde le cacher.

La Britannique le regarda pendant quelques instants, le temps de réfléchir : Elle connaissait ce visage . . . Du moins, dans ses souvenirs. Margaret ce souvenait d'un jeune garçon avec un violon, mais était-ce vraiment lui ? L'avait-elle réellement vu dans la réalité véritable ? Ce souvenir-là, n'étais-ce pas plutôt un rêve ? Un rêve bien trop réel ? Mais si seulement l'avait-elle réellement croisé, même vaguement, quelque part, sûrement au coin d'une rue, un échange de regards à peine remarqué des deux parties. Le blond avait une petite bouille d'ange, il ne fallait pas le nier . . . Et nom de Zeus que c'était désagréable à avouer ! Elle grimaça mentalement avant de se décider à lui répondre, tout aussi poliment. Lui était courtois, vraisemblablement, alors elle se devait de faire de même !

Ah, qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour garder une réputation intacte !


Bonjour. Elle regarda quelques secondes les arbres fleuris, avant de revenir vers le violoniste. Je me promenais, avant que je n’atterrisse ici.


C’était court, mais tout ce qu'elle avait à dire était dit. La Northumberland ne comprenait point les personnes qui en faisait des caisses pour une simple phrase ; elle, allait droit au but, ne voulant pas tourner inutilement autour du pot. Ceux qui utilisaient mille et un mots juste pour parler de leurs souliers, merci bien, mais très peu pour Margaret.
Lynx, libre (1/2)


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un antre de paix. (libre)
» Obama en chute libre ...
» Les differents gangs de Martissant auraient fait la paix
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Paix a son ame: Une autre Victime du Chaos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imítheos :: Ierótheón :: Nord-
Sauter vers: