Stay up ○ HUAWEI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Demi-dieu
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 04/09/2018
Messages : 8
Drachmes : 5
Ascendance : Hadès
Huawei Rhee
Demi-dieu
Mer 5 Sep - 0:19
Huawei Rhee
Feat Victor Nikiforov (Yuri on Ice!!)
NOM COMPLET // RHEE
SURNOM(S) // HUAWEI
AGE // 29 ans
LIEU DE NAISSANCE// Séoul, Corée du sud
ASCENDANCE // Demi-dieu, fils d'Hadès et d'une humaine coréenne (sacré mélange, ouai il parait)
MÉTIER/ETUDES // Surveillant à Iérothéon
ORIENTATION // Non renseignée

POUVOIR 1 // Affaiblissement; en clair je suis capable de fatiguer une personne en la touchant. J'absorbe son énergie vitale, en quelque sorte.  Si je le voulais, je pourrais en théorie tuer mais je n'ai jamais été dans cette extrême et ça ne m'intéresse pas. (C'est lourd un cadavre, après. Et s'en débarrasser c'est chronophage, hors j'ai pas que ça à faire de ma vie.). Du coup je me contente, dans le pire des cas, de faire tomber dans les vapes. Aller dormir, bandes de sale mioches.

POUVOIR 2 // Invisibilité; Parait que c'était le gros kiff de mon paternel, avec son casque chelou, la kunée, je crois qu'il s'appelle comme ça. Le pouvoir ayant déteint sur lui, il a déteint sur moi, aussi. Bon, je ne peux pas rester invisible plus d'une quinzaine de minutes maximum - et encore, parce que je m'entraîne régulièrement - et BON DIEU ce que ça fatigue. Je le fait rarement, du coup. Logique.

POUVOIR 3 // Voir/parler avec les morts; j'aime pas ça, j'ai l'impression de ne plus avoir d’intimité, oh.

POUVOIR 4 // Contrôler les morts/fantômes; Voir le point précédent. Autant ça me saoule parfois de voir des gens débarquer chez moi en passant par les murs et sans s'annoncer, autant la plupart son plutôt coopératifs avec moi donc ça va.

ARME // La Lance d'Ephraïm. Jolie mais pas très précise. Un bon truc de bourrin; ce qui explique je ne l'utilise quasiment pas et qu'elle décore mon salon.

DÉFAUT FATAL // La rancune. Eh oui je suis tombé en plein dans le cliché des enfants d'Hadès. Je suis super rancunier et je pense que ça peut me mener très loin. Trop loin, sans doute. Bon, après, pour que je garde un grief pareil, faut y aller aussi. Mais une fois que j'ai quelqu'un en grippe, généralement, je ne le lâche pas. Il parait que ça me perdra, un jour.

"If we lose love and self respect for each other, this is how we finally die."
CARACTERE // Je ne suis clairement pas le meilleur des profs. Mais je fais de mon mieux, je dirais. La science infuse, si elle existe, elle n’a pas atterrie chez moi donc je suis faillible. Ça doit être mon côté humain, ça. Même si bon, je pense qu’on a tous pu constater à quels points nos chers parents immortels sont loin d’être infaillibles aussi, pas vrai ? Comment ça se digresse ? Oui, bon, ok. Je reprends.

Si vous avez besoin, je serais là. Pour parler de tout, de rien.

J’écouterai, je serais l’épaule et le soutien. Mais me demandez pas de venir régler vos problèmes à votre place, ce sera non. Je peux vous donner des conseils, à vous de les appliquer ensuite.

Paradoxalement, j’aime bien me mêler de ce qui ne me regarde pas. En toute discrétion, j’ai plus quinze ans, je sais comment ne plus me faire choper quand j’espionne, depuis le temps, oh.

Je prends mon travail assez au sérieux, en revanche. Jamais en retard, jamais absent. Et très à cheval pour le règlement. On ne déroge pas avec la sécurité des lieux. Si je dois maraver deux-trois gosses pour leur faire comprendre que c’est une mauvaise idée de sortir, pas de problème. Mais bon, faut que ça m’assure qu’ils ne recommenceront plus derrière. Parce que bon les masochistes qui s’acharnent, ça a tendance à me fatiguer.

J’aime beaucoup la musique, peu importe son origine. Mélomane sur les bords, ouai. Ironie du sort je n’ai jamais appris à jouer d’un instrument. J’aurais pu, cela dit. J’ai raté ma chance. Un jour, peut-être ?
Les discussions jusque très tard dans la nuit – ou très tôt le matin – me plaisent, aussi. J’adore ça, essayer de refaire le monde avec des boissons et des chips comme munitions, je trouve qu’il n’y a que peu de choses qui peuvent se targuer d’être mieux !

Oui, ok, y’a l’entrainement, aussi, avec lequel je ne badine pas. Je prends le temps de me caler des sessions d’entrainements assez régulièrement. Je ne veux pas risquer de me rouiller. Faut que je sois capable de réaliser ce pourquoi on pourrait avoir besoin de moi, après tout.

Pour finir ? Hum, histoire de terminer sur une note très inutile, j’adore les kiwis, la couleur orange et porter des vêtements ultra larges quand je suis en congé. Ah oui, les couettes toutes douces et les serpents aussi me font fondre.

Pour le reste ? Eh bien… Venez me voir directement ?




"A travelled the world and the seven seas..."
HISTOIRE // Je ne pense pas pouvoir dire qu’il y a eu de grands drames dans ma vie. Si ce n’est mon existence elle-même, en quelques sortes.

Ma mère se nomme Sun-Hi, littéralement ‘bonté et bonheur’. Je ne suis pas certain que c’était celui lui allant le mieux mais au fond, je n’avais pas vraiment mon mot à dire dessus.

Depuis qu’elle était toute jeune, elle avait développé une espèce de… fascination, pour ne pas dire obsession, pour la culture grecque dans son ensemble. Mais si je suis là à vous parler, vous vous doutez bien que le côté mythologique avait une grosse part dans sa vie aussi. Logique.

Son Master en Histoire Grecque Ancienne en poche, elle s’est envolée pour deux ans vers Athènes afin d’y parfaire un sujet de thèse qu’elle travaillait depuis pas mal de temps. Évidemment, en autant de temps sur place, elle a fini par faire des rencontres. Plein de rencontres. Pas toutes super humaines, parfois, les rencontres.

Genre mon père, m’voyez ?

Elle l’a rencontré peut-être trois semaines avant de rentrer à Séoul. Oh, elle a bien sûr tenté de m’expliquer – pardon, de me rentrer dans le crâne – que c’avait été le coup de foudre, entre eux. Évidemment. C’est toujours le coup de foudre avec un être surnaturel. Et ça se finit tout aussi vite à chaque fois, même si ça on le précise pas toujours.

M’enfin, attention, je dis ça mais je n’ai rien sû de la nature non-humaine de mon paternel jusqu’à mes douze ans, lorsque le seeker est venu me chercher. Jusque-là… Je tâchais de ne pas trop me poser de questions, en fait. Les histoires de ma mère ne m’intéressaient pas vraiment. D’ailleurs, c’est peut-être triste à dire, mais ma mère tout court ne m’intéressait pas vraiment non plus.

Elle a accouchée à l’hôpital le plus proche de chez elle et s’est démerdée comme une grande pour tout ce qui était de l’administratif ou de l’après-naissance. Je lui reconnais au moins ça, le fait d’élever un enfant toute seule, ça ne l’a jamais empêché de sortir ou de se faire des copines. Elle échappait totalement aux bonnes mœurs et aux conventions sociales. Finalement, c’est peut-être d’elle que je tiens mon côté j’m’en foutiste. Ce serait pas vraiment étonnant.

Je fus nommé Huawei. Oui, alors, elle a eu beau m’expliquer en long, en large et en travers que ça pouvait s’écrire comme ‘splendide’, ‘magnifique’ ou encore ‘grand achèvement’, ça reste qu’à l’heure actuelle, c’est surtout une putain de marque de téléphone. Merci maman pour ton amour démesuré pour la Chine, au passage. Merci beaucoup. Toute ironie sortie, bien sûr.

Depuis tout petite je savais que j’étais différent des autres. Je ne savais pas vraiment en quelle mesure mais j’avais bien compris que quelque chose n’allais pas comme chez les autres, chez moi. Déjà, de par mon métissage. Vous n’imaginez pas à quel point c’est l’enfer parfois dans une cour d’école quand on a pas la même tronche que tout le monde. Moi, avec mes cheveux grisargentés et mes yeux bleus, autant dire que je faisais tâche à côté des petits aux cheveux noirs et aux yeux assortis. Ça m’a valu un sentiment d’exclusion assez profond, dès les premières classes.

Même dans la famille de ma mère, la joie n’était pas franchement là pour moi. Car, outre le fait qu’elle n’était pas mariée mais que ça ne l’empêchait pas de venir aux réunions familiales puisqu’on ne l’en avait pas exclue, je vous laisse imaginer la gueule de ces gens tirait dès qu’il me voyait débarquer. Après tout, j’étais un bâtard. Un truc qui fait tâche dans la famille. Quelque chose dont on se serait volontiers passé.

Et ma mère avec ses histoires de Grèce Antique, à raconter à qui voulait l’entendre que ma naissance était le fruit du destin et que je devais forcément être exceptionnel et que blah, et blah, et blah…

C’était plus un fils, que j’étais. C’était un trophée qu’elle baladait partout. Et honnêtement, ça m’a profondément blessé. Parce que merde, moi j’avais rien demandé. Je voulais pas de tout ça. Fatiguer les gens rien qu’en les touchant, voir des individus qui ne sont plus censés être vivants depuis très longtemps et pouvoir leur parler… Ouai non, aujourd’hui je trouve ça cool. A l’époque c’était un calvaire. Mais ça, elle ne pouvait pas le comprendre. Elle détournait mes questions par des pirouettes, tout simplement.

Je crois qu’au fond, elle était tout aussi perdue que moi. Elle voulait juste pas avoir à l’admettre. Parfois, reconnaître qu’on a pas la réponse à une situation, c’est encore plus flippant que tout le reste. Ca dénote une sensation d’impuissance franchement rare en matière d’intensité.

Tout ça a duré jusqu’à mes douze ans, donc.

C’est à ce moment-là que le seeker s’est pointé. Il a parlé de tout et rien avec ma mère – je serais incapable de retracé ladite conversation, j’écoutais rien et je préférais boire mon café froid à ce moment-là, moi. Il a fini par l’avoir en lui vendant un endroit spécialisé pour les gens ‘comme moi’. Super, le retour de l’exclusion, ahah. Du coup, ne voyant que mes qualités premières – selon elle – et pas le reste, ma mère a accepté que j’y aille. Moi ? Mais quel blague, comme si on m’avait un jour laissé le choix.

Je suis parti faire ma valise fissa et j’ai suivi ce type qui me donnait l’impression d’être sorti d’un manhwa mal dessiné. Mais bon. Je crois qu’à ce stade de mon adolescence, même le terme « blasé » n’aurait pas été assez puissant pour catégoriser mon état de nerfs.

Le voyage a été long, relou et archi-saoulant.

Mais je reconnais qu’à l’arrivée, bah, je m’attendais pas à ça. Déjà le nom de ce que je pensais être le campus, il a coulé naturellement dans ma bouche. Là, j’ai commencé à phaser. Et c’était rien par rapport au reste.

J’ai enfin pu avoir des réponses à mes questions, à tout ce que je ne savais pas encore. J’étais fils d’Hadès, donc. Ravi de l’apprendre après douze ans passés sur Terre, hein. On repassera pour la pension alimentaire.

Blague à part, les personnes là-bas étaient toutes comme moi. Pour la première fois, je ne me suis pas senti mis de côté. Je me suis même fais des amis assez rapidement – après quelques galères de socialisation, évidemment. Et après ? Bah j’ai suivi le rythme.

J’ai appris qu’on devait rester caché, ce qui n’était pas idiot, en soi.

J’ai même plutôt adhérer au concept. Au moins, ici, on avait la paix. J’ai donc pu entraîner mes ‘dons’ et faire en sorte qu’ils ne me soient plus nocifs, bien au contraire. En clair, je suis devenu badass. Eh ouai.

Et je ne parle même pas des quêtes et autres épreuves par lesquelles j’ai dû passer. C’était tellement bien – bon, flippant aussi de temps en temps mais je regrette rien c’est comme ça que j’ai pécho ma lance, au fond – que s’il fallait que je refasse le tout, je n’hésiterais pas une seule seconde.

J’ai passé des années ici. Jusqu’à devenir un adulte digne de ce nom. Je ne rentrais que peu chez moi mais j’envoyais des lettres à ma mère, régulièrement. Histoire de lui donner des nouvelles. C’est à travers ces échanges-là que j’ai commencé à la considérer autrement que comme une folle-dingue des mythes et légendes. Avec ces lettres, elle devenait vraiment ma mère, s’inquiétant pour moi et éveillant chez moi des réactions que je n’avais jamais sous-estimé jusqu’alors. J’ai pu me sentir bien dans mon corps et ma tête. Chose qui ne m’était plus arrivé depuis des lustres.

Ça commence à dater, tout ça. J’ai vingt-neuf ans maintenant mais je continue de m’accrocher à cet endroit. Parfois je prends l’avion pour rendre visite à ma mère mais… je ne m’éternise jamais. Je m’assure qu’elle se porte bien et je rentre au bercail. Le monde des humains ‘normaux’ n’est définitivement plus pour moi, je crois.

Je suis devenu surveillant. Pour le meilleur, mais surtout pour le pire vu les sales mioches après qui je dois régulièrement courir. Mais bon, je me plains pas, ça m’entretiens, dans un sens.

pseudo // Baghera/Cardinal Red
âge // 27 ans 😢
comment es-tu arrivé.e sur le forum? // La faute à Morphée, jsp comment elle s'appelle ici, bruh.
Code du règlement // A bas bien ici :/

Revenir en haut Aller en bas
Demi-dieu (STAFF)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 04/09/2016
Messages : 75
Drachmes : 38
Ascendance : Fils d'Apollon
Occupation : les p'tits boulots

Feuille de personnage
POUVOIRS:
Chris R. McMillan
Demi-dieu (STAFF)
Mer 5 Sep - 0:27
Jhhgllbjvj


Revenir en haut Aller en bas
Demi-dieu (STAFF)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://imitheos.forumactif.org/t65-enjoy-life-joshua http://dark-knights-rpg.forumpro.fr/
Date d'inscription : 04/09/2016
Messages : 49
Drachmes : 23
Ascendance : Fils de Dionysos
Occupation : Boire
Joshua E. Rosenbach
Demi-dieu (STAFF)
Mer 5 Sep - 7:02
Hiiiiiiiiiiii.
BIENVENUE.
On a un enfant de chaque Grand mtn émotions
D'ailleurs en tant que tel tu as droit à un 4e pouvoir. Et le défaut fatal c'est un trait de personnalité qui te serait mortel en affrontement contre des créatures mal lunées. C'est notamment le cas avec les sirènes (les oiseaux) qui te charment en exploitant ton défaut fatal avec des hallucinations pour que tu échoues contre les récifs et qu'elles puissent te dévorer. Oui c'est tout à fait charmant.
Revenir en haut Aller en bas
Unique (Renard de Teumesse)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://imitheos.forumactif.org/t94-hot-to-the-touch-deha#226
Date d'inscription : 04/09/2016
Messages : 31
Drachmes : 30
Ascendance : incertaine (fille de Gaïa ou de Typhon)
Occupation : artiste de rue

Feuille de personnage
POUVOIRS:
Solara
Unique (Renard de Teumesse)
Mer 5 Sep - 12:46
BIENVENUUUUUUUUE ♥
Revenir en haut Aller en bas
Demi-déesse (FONDA')
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 04/09/2016
Messages : 31
Drachmes : 10
Ascendance : fille de Zeus
Occupation : lire les étiquettes des bouteilles de jus de fruit #ennui
Camélia A-K. Walker
Demi-déesse (FONDA')
Mer 5 Sep - 23:41
Morphée s'appelle Camélia ici Coucou /dies
BIENVENUE ICI TOI 8D Jsuis très contente que tu sois là héhéhé
FIGHTO AVEC TA FICHE ET AMUSE TOI BIEEEEN AVEC HUAWEIIII ♡♡


Revenir en haut Aller en bas
Demi-dieu
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 04/09/2018
Messages : 8
Drachmes : 5
Ascendance : Hadès
Huawei Rhee
Demi-dieu
Ven 7 Sep - 2:34
ELHRTERTHRTTUJH. DONC.

@Chris; iuhrileruihert à toi aussi camarade!/dies
@Joshua; MERCI, du coup j'espère que j'ai pas fais trop d'erreur *SWEATS*
@Camélia; D'ACCORD JE RETIENS/dies
MERCI JE VAIS TÂCHER DE M'AMUSER OUI (avant de me crever le coeur avec Eller, tmtc ahahahhahahahah *pleure*)

Je vais donc aller soumettre ma fiche à la validation, YAS!
Revenir en haut Aller en bas
Demi-déesse
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 04/09/2018
Messages : 26
Drachmes : 6
Ascendance : Fille de Morphée
Eiko Kishu
Demi-déesse
Dim 9 Sep - 10:13
JE TE DIS BIENVENUE

Et bonne chance pour ta validation owo

(mais je suis pas d'accord, le kiwi c'est pas bon *sort*)
Revenir en haut Aller en bas
Demi-dieu (STAFF)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 04/09/2016
Messages : 75
Drachmes : 38
Ascendance : Fils d'Apollon
Occupation : les p'tits boulots

Feuille de personnage
POUVOIRS:
Chris R. McMillan
Demi-dieu (STAFF)
Dim 9 Sep - 14:23
PLOP

Maintenant que tout a été vu en pv....

Validation

Te voilà validé(e) ! Après avoir passé avec succès la dure épreuve de l'oracle, tu peux désormais circuler librement dans Ierotheon. Cependant, n'oublie pas de passer à l'Agora pour effectuer tes différents recensements. Tu as aussi la possibilité de créer une fiche de lien, un portrait, et tu peux jeter un oeil aux demandes. Si jamais tu te sens un peu perdu dans cette grande ville, n'hésite pas à solliciter le staff, qui se fera un plaisir de t'aider. Nous ne mordons (presque) pas !

A présent, tu as toutes les cartes en main pour passer un formidable séjour chez nous. Alors, surtout, fais-toi plaisir, et que les dieux te soient favorables !




EN ROUTE MAUVAISE TROUPE 8D


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» BUT I'LL ONLY STAY WITH YOU ONE MORE NIGHT - 9 JUIN, 2H24
» sullivan&sevde ◭ stay out tonight and see through my eyes.
» Oriane Ω stay alive. (finiiiiiiii)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imítheos :: Le Commencement :: Formulaire de séjour :: Fiches validées :: Demi-dieux-
Sauter vers: