Bienvenue à Ierótheón
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

IERÓTHEÓN ღ moeurs de la ville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://imitheos.forumactif.org
Date d'inscription : 04/09/2016
Messages : 60
LE Dim 16 Avr - 15:45

La technologie


Les demi-dieux, ainsi que leurs descendants, ont des pouvoirs magiques tels qu’ils interfèrent avec la technologie des mortels. Celle-ci a tendance à avoir des ratés entre leurs mains. Qui plus est les créatures magiques la rejettent, du fait de son origine mortelle et des pollutions que sa fabrication engendre (allez donner une tablette High-Tech responsable indirectement d’une déforestation à une nymphe sylvestre, je doute qu’elle le prenne bien). Par conséquent, la ville ne comporte aucune technologie mortelle.

Par contre, nous y trouvons la technologie d’Héphaïstos ; de nombreux outils, des machines, voire même des objets magiques, créés pour la plupart par les enfants et les descendants du dieu des forges. Et franchement, c’est nettement plus classe que la technologie des mortels. Car eux ils ne pourront jamais se vanter d’avoir un dragon cracheur de feu en bronze comme animal de compagnie.


La communication


Comme précisé ci-dessus, la ville ne dispose pas de téléphones portables, de réseau téléphonique « classique » ou même d’Internet. En revanche les descendants des dieux disposent du moyen de communication le plus au point : le message-Iris. Il suffit d’avoir un drachme et de quoi faire un arc-en-ciel pour prier Iris de contacter la personne de son choix. La formulation classique est « Ô Iris, déesse des arc-en-ciel, accepte cette offrande. » Ensuite il suffit de nommer la personne que l’on souhaite contacter.
Les enfants d’Héphaïstos sont aussi très doués pour inventer divers moyens de communication plus ou moins efficaces (et plus ou moins fiables).


Les rites funéraires


Selon la coutume grecque, lorsqu’une personne meurt, on dispose son corps sur un bûcher funéraire, avec un drachme sur chaque œil pour payer Charon, le passeur des Enfers. Chez les demi-dieux, il est également coutume de fabriquer un linceul funéraire. Ce sont en général la famille et les amis proches qui s’en chargent, mais si le défunt n’a pas de proches dans son entourage, ce sont les services funéraires de la cité qui s’en occupent. Le corps est ensuite incinéré pour que son âme trouve facilement le chemin des Enfers. Les cendres sont recueillies et disposées dans une urne, confiée à la responsabilité de la famille ou d’un ami proche. Parfois on dresse un autel en mémoire du défunt, avec l’urne.

Bien sûr, il peut arriver que des gens souhaitent faire différemment des traditions. Dans ce cas c’est aux proches de décider des conditions.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imítheos :: Le Commencement :: Us et coutumes de la ville :: Annexes-
Sauter vers: